A propos de L'auteur

Quelques travaux

mardi 14 juin 2022

Les différents types de vidéos pédagogiques dans le modèle IMAIP



J'ai souvent parlé des différents types de vidéos pédagogiques ( 11/2018 - 31-mars2020
Cette catégorisation s'applique idéalement à un cours entièrement en ligne et asynchrone mais aussi à un mode hybride avec des temps synchrones.

J'ai proposé de catégoriser les vidéos pédagogiques en familles suivantes
(par ordre chronologique de présentation aux étudiants)

-Videos Teaser
-Videos Syllabus
-Videos de consignes
-Videos de contenus
-Videos de débriefing
-Videos etudiantes




-Vidéos Teaser : Vidéos très courtes ( 2 à 3 mn ) de présentation de votre formation. Cela peut faire partie des éléments de de communication pour faire connaitre la formation en la présentant de façon concise le contenu, le niveau d'entrée, les modalités d'inscription, les objectifs, les débouchés potentiels, présenter le programme de la formation et où trouver les compléments  d'information.

Ce type de vidéo s'adresse plutôt aux futurs étudiants potentiels qui pourraient être intéressés par votre formation. Ce type de vidéo est  surtout  utilisé pour faire la promotion de formation continue ou de Mooc .



D'un point de vu technique, ce type de vidéo demande généralement un temps de préparation et de montage assez important. Cela peut  représenter jusqu'à 10h pour produire 2mn. Le tournage peut se faire avec une équipe dédiée ou en studio rapidmooc. Il faut éviter les screencasts et les tournages sur un mobile tenu à la main et privilégier un travail de qualité.



-Vidéos Syllabus ou plan de cours  A priori, cela devrait être la première vidéo que les étudiants devraient voir sur votre formation en ligne. Comme dans un syllabus papier ou en ligne, il est possible de présenter l'ensemble de la formation en détaillant rapidement les contenus et les objectifs, et en même temps, en expliquant l’organisation des interactions, en informant sur les modalités d’évaluations, tout en développant un discours susceptible de susciter la curiosité voir même la motivation des étudiants. Malgré tout, cette vidéo ne doit pas être trop longue ( 10 à 15 mn ).
 En pratique c'est souvent la vidéo qui sera la plus consultée et ceci sur toute la durée de la formation






D'un point de vu technique, ce type de vidéo demande aussi du temps de préparation surtout si votre plan de cours n'est pas fait! Mais demandera moins de temps de montage que le teaser. Mais il faut bien compter 3 à 4 h de travail pour ce type de vidéo. La captation peut se faire avec une équipe dédiée ou en studio rapidmooc. Il est aussi possible de la réaliser via un screencast si vous avez un bon micro!



-Vidéo de consignes  pour chaque début de séquence pédagogique sur votre cours en ligne il est intéressant de réaliser une vidéo qui permet d’expliquer ce découpage du travail et les tâches à effectuer sur le thème à traiter pour la durée de votre séquence, sur l'heure, la journée, la semaine ou sur un projet ou tache à réaliser.
 Dans un LMS, ce type de vidéo peut être placé au début de la page contenant l’ensemble des activités de la semaine, du chapitre ou du thème.
 Les consignes peuvent aussi  porter sur l’organisation du travail, par exemple sur la constitution des groupes de travail. Mais aussi sur les échéances des devoir à remettre des activités à finaliser les dates à respecter.
Là encore cette vidéo ne doit pas être trop longue 
10 à 15 mn ) car elle introduit souvent le type de vidéo suivant.

En mode synchrone ces vidéos peuvent être enregistrées pendant une session de visio.
En pratique pour être le plus efficace, ce type de vidéo s'enregistre à chaque session de votre formation en reprenant des éléments d'actualité (de la vie du campus, ou événementiel en lien avec votre contenu) 





- Vidéo de contenus : On arrive là au cœur  de votre formation, le contenu que vous voulez faire passer à vos étudiants peut être proposé avec des vidéos captées en amphi, en salle de classe, ou mieux en studio dédié. Vous pouvez produire vos propres vidéos ou utiliser des vidéos disponibles en ligne. On trouve énormément de vidéo qu'il est possible d'insérer dans son parcours pédagogique soit comme cours, soit comme illustration soit comme moyen de lancer de nouvelles piste de réflexion. Là encore il est important de ne pas faire de vidéos trop longues ( 10 à 15 mn ).
Il a été montré dans de nombreuses recherches que la qualité de ces vidéos jouent aussi sur la motivation et l'attention des étudiants.

MAIS, dans certains cas il est aussi possible de proposer ponctuellement aux étudiants des formats plus longs notamment pour des raisonnements qui ont besoin de temps pour être déroulés.


Il existe déjà pour ce type de vidéo plusieurs typologies :

 =>  Le modèle Hy-Sup : la Scène, le discours ou le Cinéma avec des Powerpoints ou les enseignants  commentent une vidéo ou alors les vidéos qui visent à promouvoir une activité chez l’apprenant 

 =>  Un modèle proposé aussi par Marcel Lebrun en 1995 : Réactif, proactif, interactif ou encore, terme à terme, Transmissif, Incitatif, Interactif (voir le Tableau I de https://www.erudit.org/en/journals/ritpu/2014-v11-n2-ritpu02412/1035633ar.pdf)


Un exemple 

Transmissif : le contenu est un enseignant qui donne cours sur un sujet donné (oral ou illustré d’un diapo ou d’une vidéo)
Incitatif : le contenu est la présentation d’une procédure, d’une façon de faire, d’une méthode pour ….Dans ce cadre, on voit bien le succès de ce qu’on appelle un tutoriel qui est le format court. Au mode incitatif, on peut aussi parler des études de cas qui sont présentées aux étudiants afin de lancer un travail 
Interactif : le contenu est construit dans un dialogue (interaction dédiée) entre deux experts, un interviewer et un expert, un expert et un novice (souvent utilisé à la TV avec par exemple, un jardinier (grosse moustache, chapeau de paille, sécateur à la main …) et une débutante (qui lui pose des questions lambda) … dans ce mode, on peut aussi évoquer les causeries.

           => Une typologie proposée par Christophe Laudron basée sur l'activité de l'apprenant


Source : https://orbi.uliege.be/bitstream/2268/232319/1/Education4_1_DMS_typo_Vfinale_octobre_2018.pdf

   => Une typologie sur les formats de production de la vidéo


D'un point de vu technique, il existe plusieurs possibilités d'enregistrer des vidéos de cours, comme le montre la figure juste ci dessus. Je les présente ici 
A noter que toutes ces méthodes ne prennent pas le même temps de production.



Répertoire Thot cursus de vidéos éducatives
Quelques cours de l'UPF
Cours du collège de France
Henri Guillemin Jeanne d'Arc



-Les vidéos de débriefing ( ou de feedback, ou de rétroaction,  ou correction)  peuvent être utilisées au terme d’une activité d’apprentissage. Elles consistent, pour l’enseignant, à montrer la présence du formateur (synchrone ou pas) sur la formation,  à faire le bilan sur ce qui s’est passé dans la séquence en s’appuyant de manière explicite sur les traces ou questions laissées sur le LMS ou dans les médias sociaux. Il est important de répondre dans ce média aux activités des étudiants
-questions soulevées par la séquence qui vient de se dérouler
-correction les points qui ont soulevé des incompréhensions.
-valoriser le travail des étudiants 

Dans la forme, il faut parler comme si les étudiants étaient devant vous.
 
Là encore il est important de ne pas faire de vidéos trop longues ( 10 à 15 mn ).
En mode synchrone ces vidéos peuvent être enregistrées pendant une session de visio. Attention elles demandent du temps de  préparation notamment sur l'analyse des traces.
En pratique ne pas hésiter de nommer les étudiants qui ont bien travaillés et motiver ceux qui sont en retard par rapport au groupe.




D'un point de vu technique, ce type de vidéo demande généralement un temps de préparation   assez important remonter les traces pertinentes et pour identifier les points bloquant les étudiants. N'hésitez pas à mettre ces traces de coté pendant le déroulement de la séquence. A priori ce type de captation ne doit pas avoir de montage et doit se faire comme si c'était une discussion avec les étudiants. Le tournage peut se faire sur votre ordinateur en screencast, avec un dispositif de visio ou en studio rapidmooc. 

-Vidéos Étudiantes Parmi les activités proposées, n'hésitez pas à demander des rendus de travail en vidéo.  Ces vidéos réalisées par les étudiants peuvent également présenter un grand intérêt pour développer leurs compétences. Ces vidéos étudiantes pouvant elles aussi avoir plusieurs formes.


Source : https://www.slideshare.net/batier/presentation-of-video-wiki-developed-at-universit-claude-bernard-lyon1

En pratique bien cadrer les consignes sur le rendu et travail attendu, dans certain cas mes étudiants se sont surinvestis dans la réalisation de projet au détriment de l'ensemble de leur autres cours.
En pratique 2 : n'hésitez pas à valoriser leur travail en le présentant comme ci dessous dans une galerie Genially


Cette catégorisation des vidéos permet de mettre en évidence une typologie de vidéos pédagogique mais dans la pratique les contours peuvent être plus flous entre ces différents types.
  Il y a des vidéos de consigne qui peuvent inclure des éléments de rétroactions, des vidéos d'étudiantes qui peuvent servir comme des vidéos de contenus. Mais ce travail permet de distinguer les potentialités, de faire aussi comprendre que les vidéos pédagogiques ce ne sont pas que des contenus de formation.
Et cela donne aussi des idées de scénarisation pour animer un dispositifs entièrement en ligne où hybride. Ce qui est aussi intéressant dans ce séquençage c'est que cela peut donner un rythme de travail, et animer le dispositif en y important régulièrement de la vie. 

 

Rappels sur le Modèle IMAIP:
J'ai encore récemment repris, dans une formation de formateurs, le modèle IMAIP de Marcel Lebrun. L'idée en présentant ce modèle c'est de prendre un peu de recul sur les pratiques pédagogiques.
J'ai souvent repris ce modèle dans de nombreuses conférences, ou formation pour montrer ce que le numérique pouvait apporter à l'enseignement sous l'angle de cette modélisation, voici quelques supports:
https://www.slideshare.net/batier/les-processus-apprentissageparlenumrique
https://www.slideshare.net/batier/ce-qui-change-avec-le-numerique

Et une vidéo d'une des conférences où j'evoque ce modéle :


Pour ceux qui aimeraient approfondir leurs connaissances sur ce modèle IMAIP de Marcel Lebrun voici quelques liens

Billet de blog :
https://didac2b.wordpress.com/2014/12/06/imaip/
http://lebrunremy.be/WordPress/?p=579
https://www.youtube.com/watch?v=R0-SmzmXOtU
Causerie avec Marcel sur son modèle



Maintenant qu'on a vu cette catégorisation des vidéos pédagogiques  ET le modèle IMAIP, je trouve intéressant de voir lesquels de ces 5 composants du modèle IMAIP peuvent avoir un impact sur ces différents types de vidéos:

-La vidéo syllabus et Teaser  jouent un rôle important au niveau du contexte général de la formation, et sur la motivation pour suivre la formation 
-Les vidéos de consignes jouent sur la motivation et de façon asynchrone permet des interactions avec le groupe en démarrant les activités.
-Les vidéos de contenus sont clairement le canal pour diffuser les informations et la qualité de ces vidéos peut être un facteur de motivation.
-Les vidéos de débriefing sont importantes pour jouer sur la motivation et les interactions
-Les vidéos étudiantes sont la preuve de la production faite par les étudiants


ET donc si je replace ces catégories de vidéos dans le modèle IMAIP cela pourrait donner cette cartographie :

Qu'en pensez vous?


Quand ,comme moi, on a travaillé sur plusieurs dizaines de cours intégrant plusieurs dizaines de vidéos; je me rends compte en prenant un peu de recul que les enseignants font transparaître leur modèle pédagogique, leur personnalité, leur façon d'enseigner dans la réalisation de ses vidéos et ensuite dans la scénarisation de leur utilisation.
 Et que l'usage de cet outil vidéo qui apparaît souvent initialement comme une contrainte peut être source de créativité pédagogique et présentant un véritable potentiel pour leur créativité et non pas un carcan !

Et je constate aussi que ''utilisation de ce modèle dans ce contexte  permet aussi aux formateurs :
1-d'envisager plus facilement la scénarisation de formation hybrides
2-de se construire plus facilement une vision globale sur les évolutions de leur métiers.



Pour aller plus loin :

-Peraya, D. (2017). Au centre des Mooc, les capsules vidéo : un renouveau de la télévision éducative ? Distances et Médiations Des Savoirs, 17, 1–22.
https://journals.openedition.org/dms/1738

- Quand Lebrun rencontre Roméro pour parler de vidéo :
 https://mediatice.uclouvain.be/exploiter-des-videos/quelques-balises-pedagogiques/

 - Intégrer les podcasts dans son dispositif pédagogique.
 Oui, mais dans quel but et comment ?
https://www.researchgate.net/publication/283256774_ Integrer_les_podcasts_dans_son_dispositif_pedagogique_Oui_mais_dans_quel_but_et_comment

- La vidéo au service des apprentissages Impact sur la motivation et la réussite des étudiants
https://cdc.qc.ca/prep/788639-desparois-lambert-video-apprentissages-impact-motivation-reussite-etudiants-andre-grasset-PREP-2014.pdf

-Les outils Tice Les outils en ligne pour annoter une vidéo:
https://outilstice.com/2017/02/3-outils-en-ligne-pour-annoter-une-video



Remerciements:

Merci Marcel Lebrun pour la relecture et les compléments!!



1 commentaire:

  1. On parle de ce billet dans le podcast LEARNTRACKS 2224 – Episode 4
    https://podcast.ausha.co/learntracks/learntracks-2224-graphisme-video-references-biblio

    RépondreSupprimer